Historique de la version V19-1 Build 9200

Généralités

  • Dans la version 19-1, il n'est plus nécessaire de poser des revêtements pour voir les hachures des couches. Il est ainsi possible de créer des plans parfaits et aboutis. Les hachures et le remplissage des couches de plancher, de paroi ou d’élément se font à l’aide du matériau préréglé. Pour faire cela il y a de nouvelles possibilités pour le remplissage des pièces suivantes: Revêtements : Vous trouverez cette nouvelle possibilité "Coupe" dans la zone "Remplissage/Modèle" de l'onglet "A" (Aspect). Cette option permet d’hachurer des revêtements, par exemple dans la vue murale ou dans la vue de dessus d’un plancher. Les couches hachurées peuvent être visualisées avant que le matériau (le revêtement d’une paroi, d’un élément, d’un toit ou d’une paroi) ne soit posé et cela aussi dans une coupe verticale et horizontale. L’option « Hachurer les couches » a été ajoutée aux réglages d’affichage (F7) dans les rubriques « Toit », « Parois », « Plancher », « Elément de toit » et « Elément de plancher », onglet „3D“, « Couches ». Chaque matériau reprend également sa hachure dès qu’il est posé dans la couche. Il est également possible d’activer et de désactiver la représentation des hachures du revêtement posé dans les réglages d’affichage (F7), rubrique „Couvertures“, option „Hachure couvertures“. Corps de plancher: Des remplissages pour sa vue et en coupe sont désormais disponibles dans l’onglet « Aspect » des corps de plancher. Définir un remplissage pour sa vue et vous pouvez ensuite représenter la hachure du corps de plancher dans la vue de dessus. Définir un remplissage dans l’option « Coupe » et vous pouvez voir la hachure du corps de plancher dans une coupe verticale. En plus il y deux nouvelles options dans les réglages d’affichage (F7). L’une de ces deux nouvelles options se trouve dans la rubrique „Plancher“, „Corps de plancher“ et s’appelle „Hachurer plancher“, l’autre option se trouve dans la rubrique « Plancher », « Couches de plancher », « 3D » et s’appelle „Hachurer couches“. Il est donc possible d’activer ou de désactiver séparément les hachures pour la vue de dessus et pour la coupe.
    Corps de paroi: Les hachures pour la vue de dessus se trouvent désormais dans l’option „Coupe“ de l’onglet « A ». Cela facilite la gestion de ces hachures pour toutes les pièces de construction. Nouveauté: On peut sélectionner une hachure dans l’option „Vue face“. Cette hachure est représentée si le corps de paroi est montré à l’aide de la fonction „Œil“ (F4). Les réglages d‘affichage (F7) pour le corps de paroi ont été adaptés. L’option „Hachurer couches“ se trouve désormais dans la rubrique „Parois“, „Couches de paroi“, „Vue en plan“. La hachure pour le corps de paroi dans la vue murale peut être visualisée à l’aide de l’option « Hachurer corps de paroi » de la rubrique „Parois“, „Corps de paroi“, « Vue de face », « Représentation ».
    Elément de toiture et de plancher: L’option « Coupe » est désormais disponible pour les éléments. Il est donc possible d’hachurer des éléments de toit et de plancher dans la coupe verticale et horizontale. La hachure pour la vue d’élément peut être activée ou désactivée dans les réglages d’affichage (F7), rubrique „Elément de toit » ou « Elément de plancher ».
    Les réglages de couleur ont également été développés pour les pièces de construction. Ces nouvelles options permettent donc de dessiner encore plus rapidement des plans parfaits et détaillés bien avant la construction des éléments. <Film Hachure et remplissage de couches>
  • L’impression PDF ne fonctionnant jusqu’à présent de manière optimale qu’avec PDF Factory fonctionne désormais avec un outil PDF propre de SEMA. Il n’est plus nécessaire d’avoir installé un outil externe quand on veut créer un fichier PDF. Le PDF SEMA est disponible pour toutes les fonctions de sauvegarde PDF. Sélectionner la fonction „Sauvegarder PDF“ dans la vue „Page“, „Gestion des plans“, « Impression automatique des parois ou des escaliers ». Ces plans sont créés par la suite comme fichier PDF à l’aide du PDF SEMA.
  • Il y a une nouvelle option dans les préréglages (Alt F7) du projet, « Général », onglet „Divers“. Cette option s’appelle „Qualité d’impression (PDF/DXF)“. Trois classes de qualité sont disponibles. Plus la qualité demandée est élevée, plus le temps de création et la taille du fichier PDF augmentent. Le nouvel outil PDF SEMA génère les fichiers PDF plus rapidement et avec une plus haute qualité. Il est aussi possible d’utiliser des outils PDF externes tels que l’outil PDF Factory comme pilote d’imprimante pour la création des fichiers PDF.

Visualisation 3D

  • Le format „HTML“ a été ajouté à la liste des exports 3D des représentations 3D texturées. L’avantage des fichiers HTML comparés avec d’autres formats 3D est qu’on peut les ouvrir dans tous les navigateurs internet actuels sans le besoin d’installer un autre logiciel.
    Pour faire cela, deux nouvelles icônes ont été ajoutées à la barre de visualisation 3D. L’icône „Export HTML dans fichier“ permet de créer directement un fichier HTML de la représentation 3D actuelle. Vous pouvez donner un nom au fichier et vous pouvez sélectionner un répertoire pour sauvegarder le fichier. Ne sont exportées que les objets visibles à l’écran.
    L’icône „Export HTML dans le Cloud SEMA“ permet de copier directement le fichier dans le Cloud SEMA. Le message suivant est affiché avant que le téléchargement démarre:
    „Le fichier HTML créé est chargé dans le Cloud SEMA. Ce fichier peut être utilisé pour une durée de 10 jours. Le fichier est effacé définitivement du Cloud SEMA dès que ce délai est échu. SEMA traitera en toute confidentialité ces données, ne les utilisera pas à des fins personnelles et ne les transmettra à des tiers. “
    Sélectionner le bouton « Annuler » pour annuler le procédé. Sélectionner „OK“ pour démarrer le téléchargement. L’option „Ne plus afficher ce message à l’avenir“ permet de désactiver le message.
  • Dès que le téléchargement est achevé, une fenêtre avec un lien à ce fichier s’ouvre. Il est possible d’ouvrir le fichier à l’aide de ce lien, de copier le lien dans le presse-papier ou d’envoyer le lien par mail.
    Un fichier HTML créé dans SEMA et ouvert dans un navigateur internet est affiché dans le SEMA Web Viewer. Outre les vues 3D SEMA sont aussi disponibles dans la barre d’icône en haut de ce Web Viewer les vues 3D « Perspective conique“, „Vue de nord / de sud / d’est / de l’ouest“ et la vue en plan. Tourner autour de la construction en tenant enfoncé la touche gauche de la souris, déplacer le dessin en tenant enfoncé la touche droite de la souris et zoomer le dessin en tenant enfoncé la touche centrale de la souris ou avec la roulette.
  • Cette nouvelle fonction permet donc d’envoyer très rapidement et confortablement des projets de construction aux clients, aux prospects ou aux partenaires. Les projets peuvent être visualisés sans le besoin d’installer un autre logiciel. <Film SEMA 3D dans les navigateurs internet>

VP, CAO, COT, CAOM

  • Dans le champ de texte des cotations, il est désormais possible d’insérer des variables. (Entreprise Holzbau Kreativ)
  • Dans la version 19-1 il est possible d’exploiter les données de couche dans les textes reliés avec une pièce de construction. Les textes peuvent être positionnés dans la vue de dessus, dans les coupes horizontales et dans les coupes verticales. Saisir un texte et sélectionner l’option „Relier texte avec pièce (Strg+2)“ puis saisir les couches souhaitées (couches de parois, couches de planchers, couches des éléments de toit, couches des éléments de plancher). Il est également possible de saisir des données de couche à l’aide des variables. Exemple : Sélectionner des variables pour la désignation (@B-BEZEICHNUNG@), la largeur (@B-BREITE@) ou la valeur U (@B-UWERT@). Les données des couvertures attribuées à la couche sont exploitées. Ou sélectionner des variables pour le périmètre, (@B-UMFANG@), la surface brute (@B-BRUTTO_FLAECHE@) ou le volume brut (@B-BRUTTO_VOLUMEN@) et les données de la couche complète sont exploitées. Cette nouvelle fonction permet donc d’exploiter rapidement et simplement les données des couches et de leurs structures.

Couvertures de toit

  • Depuis la version 17-2 il est possible de développer librement des couches de toit et de créer des pièces de construction dans ces couches. Dans la version 19-1, on a créé d’autres nouvelles fonctions concernant la construction dans les couches de toit. L’une de ces fonctions est la création des charpentes de toit doubles, à partir de la saisie des profils en passant par la construction jusqu’à l’exploitation détaillée.
  • Nouveautés pour les données souches du toit partiel :
    Il y a une nouvelle couche qui s’appelle „Couche d’avant-toit“. La couche d’avant-toit est une couche de toit qui détermine la hauteur d’égout et la longueur de l’avant-toit des charpentes de toit doubles. Cette couche est variable dépendant du complexe de la toiture et est sélectionnée dans le nouveau champ de sélection où sont disponibles les couches « Haut1 » à „Haut10“.
    Le nombre de couches a été étendu à 12, y compris la couche métallique et la couche pour le lattage et les tuiles, pour le développement précis des structures de toit complexes. Pour faciliter la définition et le contrôle du complexe de la toiture, la prévisualisation du toit partiel dans les données souches a également été développée. Les renvois aux couches de toit individuelles se trouvent dans les données souches comme d’habitude.
    Nouveautés pour les données souches de la couche :
    Il y a une nouvelle option pour la définition de la zone cachée/visible des surfaces de couche individuelles. Cette option permet par exemple de définir la saillie des chevrons sur toit dans la construction pour être fixés.
    La nouvelle option „Automatique“, disponible pour les surfaces de rabotage dans la couche de toit, permet, au lieu de raboter les chevrons dans toute la zone visible, de ne les raboter que dans la zone de l’avant-toit.
  • Nouveautés pour la création des profils :
    Ayant créé le complexe de la toiture dans les données souches, il est recommandé d’aller dans le gestionnaire de profil pour créer les profils de toit du projet.
    Le nombre de modèles de profil possibles dans le gestionnaire de profil a été augmenté pour faciliter le travail avec les nouvelles fonctions. Au lieu d’un seul profil il est désormais possible de sauvegarder un nombre libre de profils dans le nouveau répertoire de modèles dans les données souches. Ces modèles sont disponibles lors de la création d’un nouveau profil. Vous y trouverez aussi quelques exemples pour la création des toitures doubles. Dès la sélection d’un modèle et l’attribution d’un nom de profil on peut changer dans le mode d’assistant.
  • Pour définir un toit double, sélectionner les données souches du toit partiel souhaité. Ce doit partiel doit avoir une couche d’avant-toit réglée (voir la description en haut).
    Maintenant les valeurs pour la saisie du profil changent (Valeurs connues). La longueur d’avant-toit et la hauteur d’égout ne sont plus déterminées par la construction mais par la couche d’avant-toit. Par conséquence on a de nouvelles valeurs de saisie pour la construction. Les deux nouvelles options „H.égout couche » et „L’avant-toit Couche“ permettent de régler l’exécution du profil de la couche d’avant-toit. En plus en mode assistant, les limites de des zones visible/caché de la couche d’avant-toit réglée peuvent être modifié dans cet onglet. On peut alors modifier la position du faîtage de la couche d’avant-toit.
  • Particularité pour le profil de toit monopente : L’option „Face extérieure de la construction au point de faîte“ permet de régler la saillie de la construction au point de faîte.
  • Ces nouvelles options sont également disponibles pour tous les profils de lucarne. Précondition : Un complexe de la toiture avec une couche d’avant-toit doit être sélectionné.
  • Afin de faciliter la saisie des profils de surface et de monopente, les valeurs de saisie importantes pour les profils (Valeurs connues) sont écrites en gras.
    Afin de pouvoir contrôler les données de profil dans le dessin et dans la prévisualisation, la cotation automatique existante a été développée et les couches d’avant-toit ont été ajoutées aux options « Profil charpentier » et « Profil maçon ».
  • Nouveautés pour la saisie des toitures doubles dans la projection de toit et le chevronnage :
    La saillie de la couche d’avant-toit à la rive est désormais déterminée lors de la saisie de la projection de toit, par exemple en passant par la fonction « Toit à deux pans ». Si la rive est modifiée ultérieurement à l’aide de la marque de reconnaissance „RIVE“, on peut sélectionner la saillie de la construction et la longueur de la couche d’avant-toit.
    La couche d’avant-toit créée est dessinée en brun dans le programme. Cette couleur peut être modifiée dans les réglages de couleur.
    Pour la couche d’avant-toit sélectionnée on dispose de toutes les fonctions de la trame d’arête et de la surface du pan de toit. Il faut donc sélectionner l’arête brune de la couche d’avant-toit pour déplacer l’égout dans la trame de tuiles, par exemple. Pour découper une boîte dans la trame il faut sélectionner la couche d’avant-toit.
  • La fonction de toit automatique (F9) a été développée pour les pièces de bois des couches. Il est désormais possible de créer des éléments tels que des chevrons d’arêtier, des chevrons de noue ou des chevrons de pignon inclinés aux arêtes de la couche d’avant-toit. Les pièces de construction définies sont donc créées correctement dans les couches de toit individuelles.
    Les chevrons d’arêtier et de noue créés avec la fonction de toit automatique (F9) peuvent être réglés pour obtenir automatiquement un biseau ou un rencreusement sur leur face inférieure dans la zone où se trouve la couche de toit inférieure. Pour les éléments créés manuellement, cette option peut être réglée dans les données souches, option « Délardement / Face intérieure ». Les éléments de la construction obtiennent le biseau ou le rencreusement dans la zone du pan de toit.
  • Il y deux nouvelles options dans les données souches des pans de toit, onglet „Sablière/Faîtière“, rubrique « Logement chevron ». Ces options s’appellent « Entaille » et « Talon » et permettent de réaliser des détails d’égout spéciaux pour les sablières et les chevrons. Le réglage « Talon » permet de remettre automatiquement la longueur d’avant-toit à 0 ou d’ajuster le chevron contre l’arête extérieure de la sablière. L’option « Entaille » permet de régler le profil de toit comme dans les versions antérieures.
  • Quand un toit partiel est réglé avec une couche d’avant-toit dans le complexe de toiture, vous pouvez désormais définir une hauteur sur entaille négative pour la sablière.
  • La fonction „Doubler pannes“ du chevronnage a été développée et facilite la réalisation des constructions pour les pannes. Marquer la panne et sélectionner la fonction. La nouvelle option „au-dessus“ est disponible pour la positionner la panne. Les autres nouvelles options pour déterminer la position des pannes et leur hauteur sont « Profondeur entaille », „Hauteur sur entaille orthogonale“ et „Hauteur sur entaille vert“.
  • Il y a une nouvelle option pour l’icône « Visualiser/masquer couche de toit » dans la barre d’outils « option d’affichage F7 ». Cette nouvelle option permet de sélectionner la représentation des couches de toit en 2D ou en 3D. Il est donc possible de visualiser ou de masquer rapidement les couches de toit en 2D et/ou en 3D.
  • Nouveautés pour l’exploitation des couches de toit :
    Pour représenter la nouvelle couche d’avant-toit avec les couches de toit dans le programme, les réglages d’affichage F7 pour la projection de toit et pour les couches ont été développés.
    Il est possible d’afficher séparément les couches d’avant-toit et la construction (projection de toit) à l’aide des réglages dans la rubrique « Toit/Toit/Projection/Surfaces, groupe /Représentation ». Les valeurs de pièce pour les couches d’avant-toit telles que la taille de surface, la longueur d’arête et la hauteur de point peuvent également être affichées.
  • Dans les réglages F7, rubrique „Toit/Toit/Couche/Général“, groupe „Activer numéros d’exploitation“, il y a des nouveaux réglages pour afficher le « sigle de numéro », le « N°étape » et le « Numéro liste de matériau ».
  • Pour faciliter l’exploitation des couches de toit, il est désormais possible d’afficher la désignation, la taille de surface, la longueur d’arête, le bloc de données pour les tuiles et le lattage et la dénomination libre des pièces de construction pour toutes les zones des couches de toit : rubrique „Toit/Toit/Couche/Couche de toi“, « Onglet vue en plan » groupe „Valeurs pièces »
  • Dans la version 19-1, l’option, « Décomposition polygone de surface » (métré vérifiable) de la rubrique « Divers/Liste métré… » a été développée. Il est désormais possible de recompter et contrôler facilement le métré des pans de toit et de toutes les couches de toit. La taille de la surface des couches (tranches de couche) est définie à l’aide de l’extension maximale de la tranche. Les pans et les couches de toit sont divisés en polygones clairs qui seront ensuite calculés avec des formules simples.
    Les longueurs d’arêtes sont également imprimées afin de mieux comprendre le calcul de la taille de la surface. <Film La construction dans les couches de toit partie 2>
  • Il y a une autre possibilité pour exploiter les couches de toit dans la liste de matériau. Pour faire cela une liste partielle a été ajoutée dans le catalogue standard dans l’onglet « Liste de matériau et escalier » „Toit/Surfaces de toit“. Cette liste partielle s’appelle « Surfaces de couche » et permet de reprendre toutes les surfaces brutes et nettes ainsi que le volume brut et net des couches de toit individuelles de la liste de matériau ce qui facilite l’établissement des devis et la commande des matériaux, par exemple. La taille de la surface des couches est calculée à l’aide de l’extension maximale de la tranche.

Paroi et plancher

  • A partir de la version 19-1 il est possible de sélectionner une référence d’hauteur pour les fenêtres, les portes et les macros. Ces dernières peuvent être préréglées et insérées avec une hauteur relative à la paroi, avec une hauteur de référence au plancher fini, avec une hauteur par rapport au zéro absolue du projet ou avec une hauteur au-dessus du niveau de la mer. La référence d’hauteur a été intégrée dans le premier onglet de l’objet. Sont disponibles les options suivantes :
    „Relatif à la paroi“: Réglage comme jusqu’à présent pour les fenêtres, les portes et les macros. La distance et la saisie se réfèrent toujours à l’arête de la paroi.
    „Plancher fini“: Il y a une nouvelle colonne dans le gestionnaire graphique sous l’onglet „Etages“ qui s’appelle „PF“. Deux options sont disponibles pour la structure de plancher dans un étage : « Parois sans toit » et « Parois avec toit ». La hauteur de l’appui d’une fenêtre, d‘une porte ou d‘une macro créée avec référence au plancher fini est calculée en tenant compte de cette valeur dans le gestionnaire graphique. Avantage : On peut toujours utiliser les mêmes données souches malgré des structures de plancher différentes.
    „Absolu“: Jusqu’à la version 19-1 ce réglage pouvait être activé dans les préréglages (Alt+F7), rubrique « Parois/Contour », option « Corps de paroi ». Elle ne se trouve plus dans les préréglages et est désormais disponible directement pour les pièces. La valeur se calcule toujours de manière absolue par rapport au zéro du projet.
    „Au-dessus NGF“: Les pièces de construction sont calculées par rapport à la hauteur au-dessus du niveau de la mer prédéfinie dans le gestionnaire graphique, onglet « Etages ».
    La hauteur d’une pièce d’adapte automatiquement à tout changement de la structure du plancher, de la hauteur NGF ou de la hauteur d’étage dans le gestionnaire graphique si la pièce se réfère à l’une de ces valeurs. Il faut en cas de besoin encore adapter les fenêtres, les portes ou les macros à la nouvelle hauteur.
    Il y une nouvelle option pour la saisie d’une distance de hauteur qui se trouve dans le premier onglet des fenêtres, des portes et des macros. Cette distance permet d’adapter la hauteur des fenêtres, des portes ou des macros à des structures de plancher différentes dans un étage. La valeur de la distance peut être positive ou négative. Dans le premier onglet il y a une autre nouvelle option qui s’appelle « Percement paroi en bas“. Le réglage „oui“ permet de rallonger toutes les arêtes d’évidement au-dessous de la pièce jusqu’à l’arête inférieure de la couche de paroi. Il est ainsi possible par exemple qu’une porte intérieure soit positionnée sur l’arête supérieure du plancher fini tandis que les couches à gauche et à droite de la paroi vont jusqu‘au plancher brut. Les façonnages CAOM existants dans le container de macros s’adaptent également aux nouvelles arêtes d’évidement. Cette adaptation peut être réglée avec une nouvelle fonction dans le container de macros, onglet MC. Le nouveau paramètre „Référence“ permet de sélectionner si les façonnages CAOM s’adaptent aux arêtes d’évidement ou à la pièce de construction. Ce dernier réglage „Pièce de construction“ ne prend pas en compte les saillies des fenêtres, des portes et des macros mais de créer la CAOM aux dimensions du contour de l’objet, c’est-à-dire aux dimensions de la largeur et la hauteur de la fenêtre, de la porte ou de la macro.
  • Il est possible de régler la représentation des hauteurs appui/seuil et de linteau dans les réglages d’affichage F7. Dans le menu déroulant, plusieurs choix sont possibles. Sont disponibles les options «Relatif à la paroi», « Plancher fini », «Absolu» et «NGF».
    Deux nouvelles variables sont disponibles dans la catégorie „Pièce ». Ces variables s’appellent «Hauteur d’appui à partir du PF» et «Hauteur de linteau à partir du PF».
    Ces nouveautés facilitent encore la définition précise des fenêtres, des portes et des macros et réduisent le nombre de données souches nécessaires. <Film Prise en compte de la hauteur du plancher fini>
  • A partir de la version 19-1 il est possible de créer plusieurs planchers dans un étage de type plancher. Comme pour les parois et les toits, chaque nouveau plancher a également un numéro unique. Si on travaille avec un seul plancher dans un étage, les fonctions de création et leur contenu restent inchangés. Dès qu’on crée un deuxième plancher dans le même étage, le logiciel adapte automatiquement les fonctions disponibles. Cela permet une attribution exacte des pièces de bois à un plancher précis. Exemple: La fonction de création „Solivage, Pièce libre“ a été sélectionnée. Le champ „Zone de plancher“ est affiché dans la zone de dialogue en bas et vous demande de sélectionner le plancher souhaité dans lequel la solive doit être créée. Cela permet d’attribuer une pièce de bois ou un revêtement au plancher correspondant dans la liste de matériau. <Film Plusieurs planchers dans un étage>
  • La sélection des couches du plancher a été développée tel que celle de la toiture. Si on se trouve dans la couche „H0“ du plancher, les pièces de bois et les revêtements peuvent être créés dans tous les planchers et cela à tout moment. En plus, le menu de la sélection des couches peut être étendue par les options „Structure de plancher“ et „Référence de plancher“. La modification simultanée de plusieurs planchers a également été développée. Il est ainsi possible de déplacer simultanément les arêtes de plusieurs planchers ou de découper plusieurs planchers d’un seul coup.
  • Dans les données souches du corps de plancher il est désormais possible de saisir une position Z. Cette nouvelle fonction permet de modifier la hauteur des planchers en saisissant des valeurs positives ou négatives. Il est également possible de générer plusieurs planchers avec des niveaux d‘hauteur différents dans un étage en passant par l’import IFC.
  • Le calcul de surface „Contour max.“ pour les parois dans les préréglages (Alt+F7) a été corrigé. (Entreprise Ettwein)
  • La modification et le déplacement des couches dans une coupe a été développée. (Entreprise DFH)

Couvertures de plancher et de paroi

  • Le marquage des arêtes de couverture a été développé pour un certain cas. (Entreprise Büdenbender)

Pièces de bois des parois et des planchers

  • A partir de la version 19-1, il est possible de faire la symétrie des pièces de la construction ossature bois dans les parois, les planchers, les fermes et les plans de construction et aussi dans la représentation 3D avec tous leurs types d’extrémité et leurs façonnages de contour.
  • Les options supplémentaires „Faire la symétrie verticalement“, „Faire la symétrie horizontalement“, „Faire la symétrie librement “, „Faire la symétrie parallèlement“ et „Faire la symétrie avec point cible“ sont disponibles.
  • Les options différentes sont intuitives. Dès la sélection de la pièce de construction et de l’option souhaitée, l’axe de symétrie est affiché sous forme d’une ligne pointillée en rouge. La prévisualisation est affichée et facilite la saisie. Le contrôle peut alors se faire avant la validation définitive de la symétrie. Il est ici aussi possible d’afficher avec la barre d’espacement l’option pour la saisie d’une distance.
  • Toutes les pièces avec des CAOM ou des objets 3D ancrés tels que des connecteurs métalliques dont on a fait la symétrie sont listées dans le centre de contrôle. Dans ce dernier les pièces peuvent être contrôlées et développées.
  • Il y deux nouvelles options pour la fonction « Faire la symétrie“ qui permettent de conserver ou d’effacer les pièces originales dont on a fait la symétrie. Il est également possible de régler si on veut faire la symétrie ou non des types d’extrémités existants aux pièces de bois.
  • Il y a donc des possibilités multiples pour faire rapidement et confortablement la symétrie des constructions dans les parois, les planchers, les plans de construction et les fermes avec la fonction « Symétrie“. <Film Symétrie des pièces de bois>

Zinguerie

  • Les fonctions de modification „Déplacer“ et „Copier“ sont disponibles pour les pièces métalliques en 3D. Marquer la pièce en 3D puis sélectionner la fonction „Déplacer“ ou « Copier ». Les options « Déplacer d’un point à point“, „Déplacer le long d’une direction en 3D“, „Déplacer à l’aide des points X, Y, Z“, „Déplacer parallèlement la pièce“ et „Déplacer la pièce le long de son axe“ sont disponibles. Ces nouvelles fonctions facilitent l’utilisation des pièces métalliques. <Film Nouveautés pour la couverture métallique>

Fonctions automatiques PMP

  • Il est désormais possible d’influencer l’espacement du premier poteau de remplissage pour les deux deux types de répartition „Paroi fixe gauche“ et „Paroi fixe droite“ quand le point d’origine de la répartition est négatif. Pour faire cela le nouvel onglet „Automatique“ a été créé dans les préréglages (Alt+F7), „Parois/Contour“. Dans ce nouvel onglet, l’option « Premier poteau de remplissage variable lors d’une répartition fixe négative » est disponible. Une fois cette option activée, le premier poteau de remplissage ne se calcul plus à partir de l’arête de la couche de référence mais à partir de l’origine de la répartition déplacé négativement. En plus, les options « Ne pas actualiser point zéro du dessin lors d’un clouage“ et „Création des façonnages CAOM aux arêtes de contour de la couche“ de l’onglet „Divers“ ont été déplacées vers l’onglet „Automatique“. (Entreprise Sonnleitner)

Escalier

  • La nouvelle fonction de coupe „Onglet planche/poteau“ permet de créer un raccord en coupe d’onglet entre un poteau avec une lisse, une crémaillère, un limon ou une main-courante. Marquer le poteau ou la planche souhaitée, puis sélectionner la nouvelle fonction et cliquer sur la contre-pièce. Il est possible de créer/attribuer des connecteurs métalliques sur la surface de raccord comme d’habitude. <Film Nouveautés pour l'escalier>
  • Dans l’impression automatique d’escalier, il est désormais possible d’effectuer l’optimisation collage selon des longueurs de trame. Dans les paramètres pour l’optimisation collage, option „Longueur de panneau (X)“, champ „de“, définir la longueur minimale, dans le champ „à“ définir la longueur maximale, dans le champ „Pas“, définir la trame intermédiaire d’un panneau. Dès qu’on exécute l’optimisation collage, une liste de l’optimisation est affichée, y compris aussi le nombre de panneaux avec une taille respective.
    Voici un exemple pour une liste de débit :
    Dans le tableau suivant vous voyez quelles marches ont été optimisées dans quel panneau.
     

      N° P 

      Longueur 

      Largeur  

      Epaisseur 

      N° M

      1/1

      0,960 m

      0,272 m

      0,042 m

      DG1/1 15

      1/2

      0,960 m

      0,937 m

      0,042 m

      DG1/1 14,13,12 

      1/3

      0,960 m

      0,937 m

      0,042 m

      DG1/1 11,10,1

      1/4

      0,980 m

      0,631 m

      0,042 m

      DG1/1 2,9

      1/5

      1,028 m

      0,640 m

      0,042 m

      DG1/1 3,8

      1/6

      1,118 m

      0,662 m

      0,042 m

      DG1/1 4,7

      1/7

      1,366 m

      0,767 m

      0,042 m

      DG1/1 6,5


    Dans le tableau suivant vous voyez combien de panneaux avec des dimensions respectives sont nécessaires et quelle optimisation est contenue dans ces dimensions.
     

      N° PC 

      Dimensions du panneau

      Nombre 

      N° P

      1

      1,000 m x 1,000 m x 0,042 m 

      4

      1/1, 1/2, 1/3, 1/4 

      2

      1,200 m x 1,000 m x 0,042 m

      2

      1/5, 1/6

      3

      1,400 m x 1,000 m x 0,042 m

      1

      1/7


    Un nouveau type de raccord est disponible pour les contre-marches dans l’onglet „Rac“, options „Raccord en haut“ et „Raccord en bas“. Ce nouveau type s’appelle „Contre-marche est raccordée avec la marche avec une coupe d’onglet“. <Film Nouveautés pour l'escalier>

  • A partir de la version 19-1, la cotation automatique est disponible pour la vue globale d’un escalier. Dans cette vue sélectionner les données souches „Escalier vue globale“ dans la rubrique „Cotation“, fonction „Cotation automatique“. Puis sélectionner la fonction « Cotation automatique“ dans le masque de saisie. La vue globale de l’escalier est affichée avec la cotation des longueurs de poteau, de la distance entre les faces inférieures des poteaux et le plancher, des raccords de poteau, des longueurs de balustre et de la hauteur d’escalier. Sont aussi représentés les planchers et le revêtement en bas et en haut, dépendant des réglages dans les données souches de l’escalier. Particularité de la cotation: Exemple: La section transversale des lisses d’une balustrade est inférieure à 2 cm. Ce n’est plus la face supérieure ou inférieure du poteau raccordé qui est cotée, mais seulement l’axe de la pièce de construction suivante. Il est à tout moment possible de marquer et de modifier la cotation créée automatiquement à l’aide de la marque de reconnaissance. <Film Nouveautés pour l'escalier>

Calcul des structures bois

  • Les nouveaux textes GL20c, GL22c, GL26c, GL30c, GL20h, GL22h, GL26h, GL30h et hêtre GL70 ont été ajoutés aux textes automatiques des matériaux statiques. (Entreprise Bischkopf)
  • Le problème avec le calcul du modèle statique 3D dans un certain cas n’existe plus (Entreprise Donner)

Données souches et macros

  • La texture standard des tuiles a été changée en „Ergoldsbacher E 58 RS Rot“ dans les réglages de couleur.
  • Les tuiles de toit actuelles „Ergoldsbacher E 58 RS“ et „Ergoldsbacher Falzziegel“ de Erlus ont été intégrées dans les données souches originales et de travail, rubrique „Projection de toit / couche de tuiles, avec toutes les couleurs et accessoires. Ces tuiles de toit sont utilisées pour tous les complexes de toiture, profils et macros de bâtiment dans les données souches de travail SEMA.

Pièces individuelles

  • Il est désormais possible de transformer de divers façonnages dans la liste des façonnages, par exemple un mi-bois 90° en saignée ou en enfourchement, une saignée en mi-bois ou un mi-bois d’extrémité, un mi-bois d’extrémité en mi-bois 90°. Pour faire cela cliquer droit sur le façonnage souhaité. Il est également possible de décomposer une queue d’aronde pour chalet et d’obtenir des mi-bois et un façonnage de chalet. Cette nouvelle fonction permet donc à l’utilisateur de convertir des façonnages en ses façonnages préférés.
  • La transformation des mi-bois en saignées ou mi-bois d’extrémités a été développée pour l’export BTL et BTLx. Il est maintenant possible de transférer quasi tous les mi-bois souhaités. Sont exclus les mi-bois avec un angle et/ou une pente de coupe de début.
  • La fonction « Convertir mi-bois en saignée“ a été ajoutée à l‘export BVX2. On trouve cette fonction dans les réglages généraux pour l’export BVX2, façonnage « Saignée ». Sélectionner ce dernier façonnage et déterminer les mi-bois à convertir à l’aide de l’option „Convertir mi-bois en saignée jusqu’à xx mm de profondeur“.
  • L’export du façonnage „Enfourchement“ a été ajouté à l‘export K2. Les enfourchements de la liste des façonnages sont également exportés.

Interface DXF

  • Le dialogue pour l’import des fichiers DXF/DWG a été développé, des nouvelles fonctions sont disponibles. Il est possible de modifier la dimension du fichier importé en un seul clic dans la fenêtre d’import du fichier. Des millimètres, des centimètres, des mètres, des pouces, des pieds et des yards sont disponibles. Sélectionner l’unité de mesure souhaitée, la dimension du fichier s’adapte automatiquement. Il est également possible d’adapter la taille du fichier à l’aide du facteur d’import. Une ligne de cote verticale et horizontale avec les dimensions maximales du fichier est affichée dans la prévisualisation. On peut ainsi contrôler rapidement si le facteur d’import sélectionné est correct. Il y a aussi des nouveaux réglages pour le déplacement de l’origine DXF. Sont disponibles les options : « Sans déplacement“: L’origine du fichier est utilisé. « Déplacement optimal“: Le logiciel détermine une origine optimale. Cette option est utile si l’origine du fichier se trouve loin à l’extérieur du dessin. „Déplacement comme la dernière fois“: Le logiciel utilise la même origine comme dans le fichier importé la dernière fois ou comme dans le fichier qui peut être sélectionné dans le menu déroulant. La prévisualisation a également été optimisée pour que l’image de l’aperçu soit agrandie ainsi que la colonne des noms de calques DXF.
  • Dans la version 19-1 il est désormais possible de sauvegarder une mise en plan entier avec toutes ses zones de dessin comme fichier DXF. Pour faire cela, la nouvelle fonction „Sauvegarder plan comme fichier DXF“ a été intégrée dans la barre d’outils supérieure du mode aperçu avant l’impression. Un dialogue s’ouvre pour saisir le nom du fichier. Sélectionner ensuite „Sauvegarder“, le plan complet est sauvegardé comme fichier DXF. <Film Import / Export DXF>
  • Le chemin d’export et le nom de l’export DXF peut être défini dans les préréglages (Alt+F7), rubrique « import/export données » comme jusqu’à présent. Le fichier DXF peut être sauvegardé dans la „Mise en page“ (paper space) ou dans le „Modèle » (model space). Veuillez noter qu’il y a des Viewers qui ne peuvent pas lire les fichiers DXF sauvegardés avec une mise en page (paper space). Si votre mise en plan comprend des images ou des vues 3D en texture, il faut exporter ces images ou vues 3D. Il y a donc une autre nouvelle option qui permet d‘exporter ces images ou ces vues 3D texturées. Cette option se trouve aussi dans les préréglages (Alt+F7), rubrique „Import/Export données ». Sélectionner l’option « Export image Bitmap », un nouveau répertoire avec le même nom que celui du fichier DXF est créé et contient les images. Sélectionner encore l’une des options „chemin relatif“ ou „chemin absolu“. L’option „chemin relatif“ permet d’envoyer par exemple par mail le fichier DXF et le répertoire contenant les images. Le destinataire sauvegarde le fichier DXF et le répertoire dans le même dossier et il peut ouvrir le fichier DXF qui s’affichera avec les images. Le fichier DXF sans le répertoire des images peut s’ouvrir, mais les images ne s’afficheront pas. L’option « chemin absolu » ne permet d’ouvrir le fichier DXF avec les images que si le destinataire a accès au chemin initial où le fichier et le dossier image ont été enregistrés. Il faut donc s'assurer que tous les utilisateurs de tels fichiers DXF peuvent ouvrir ces dossiers. Veuillez noter qu’il y des Viewer qui ne peuvent pas ouvrir ces fichiers DXF avec des images. La qualité des images peut être réglée dans les préréglages (Alt+F7), répertoire „Général », rubrique «Divers », option « Qualité d’impression » (PDF/DXF)“. Des fichiers DXF avec de telles graphiques peuvent désormais être importés dans le programme.
  • Les détails de l‘import DXF ont été développés. En plus il est désormais possible d’importer des fichiers DXF et DWG de la version AutoCAD 2018 dans le logiciel SEMA. <Film Import / Export DXF>
  • A partir de la version 19-1 il est possible d’exporter des fichiers DWG. Sélectionner la fonction „Export DXF/DWG 2D… (Alt+F2) » dans la rubrique « Fichier », fonction « Export ». S’ouvre par la suite le menu pour exporter les données. Nouveauté: On peut sélectionner des fichiers DWG des versions 2000 et 2004 dans le champ « Type de fichier ». Les formats DXF 2000, 2004, 2007, 2010, 2013 et 2018 peuvent également être sélectionnés. Ces formats sont disponibles pour le nouvel export du plan entier.

Import/Export IFC

  • Une nouvelle option est disponible pour l’export des ferrures. Cette nouvelle fonction s’appelle „Ferrures avec façonnages“ et permet d’exporter des façonnages tels que des trous de perçage et de découpages. Ceux-ci sont affichés et exploités dans des visionneuses et lors de l’import dans divers autres programmes (entre autre HiCAD).
  • La vitesse, la taille de données et la conformité IFC lors de l’import/l’export ont été optimisées.

Systèmes de relevé des cotes

  • Une nouvelle option pour l’import des lignes et des points dans le format DXF/DWG a été ajoutée au module „Système de relevé de mesures“. Activer la barre d’outils „Systèmes de relevé des cotes“ dans le menu „Affichage », /Barre d’outils » puis importer le fichier DXF ou DWG à l’aide de la fonction „Importer points de mesure“ dans cette barre d’outils. Sélectionner le fichier souhaité.
    Le dialogue pour l’import des fichiers DXF/DWG a été développé, des nouvelles fonctions sont disponibles. Il est possible de modifier la dimension du fichier importé en un seul clic dans la fenêtre d’import du fichier. Des millimètres, des centimètres, des mètres, des pouces, des pieds et des yards sont disponibles. Sélectionner l’unité de mesure souhaitée, la dimension du fichier s’adapte automatiquement. Il est également possible d’adapter la taille du fichier à l’aide du facteur d’import. Une ligne de cote verticale et horizontale avec les dimensions maximales du fichier est affichée dans la prévisualisation. On peut ainsi contrôler rapidement si le facteur d’import sélectionné est correct.
    Il y a aussi des nouveaux réglages pour le déplacement de l’origine DXF. Sont disponibles les options : « Sans déplacement“: L’origine du fichier est utilisé. « Déplacement optimal“: Le logiciel détermine une origine optimale. Cette option est utile si l’origine du fichier se trouve loin à l’extérieur du dessin. „Déplacement comme la dernière fois“: Le logiciel utilise la même origine comme dans le fichier importé la dernière fois ou comme dans le fichier qui peut être sélectionné dans le menu déroulant. La prévisualisation a également été optimisée pour que l’image de l’aperçu soit agrandie ainsi que la colonne des noms de calques DXF.
    Dès qu’on importe le fichier, les lignes et les points lus sont transformés automatiquement en lignes et points 3D SEMA. <Film Import des orthophotographies>
  • Les orthophotographies sont des images d’une surface rectifiées géométriquement et égalisées radiométriquement. Il est possible d’importer ces orthophotographies sous forme de fichier DXF ou DWG avec la fonction „Importer point de mesure“. <Film Import des orthophotographies>

This website uses cookies

This website uses cookies to improve user experience. By using our website you consent to all cookies in accordance with our Cookie Policy.

Some cookies on this site are essential, and the site won't work as expected without them. These cookies are set when you submit a form, login or interact with the site by doing something that goes beyond clicking on simple links.

We also use some non-essential cookies to anonymously track visitors or enhance your experience of the site. If you're not happy with this, we won't set these cookies but some nice features of the site may be unavailable.