Historique de la version V19-2 Build 9400

Généralités

  • Le data-store SEMA a été structuré en différent thème. Cela permet une représentation bien organisée de toutes les données souches de connecteurs métalliques téléchargeables. L'onglet "Connecteurs métalliques" permet l'affichage de toutes les données souches contenant des données de connecteurs métalliques. L'onglet "Tuiles de toit" permet l'affichage de tous les répertoires contenant des données de tuiles, et dans l'onglet "Divers" se trouvent tous les autres thèmes.
    <Film Nouveautés pour les données souches et le Data-store SEMA>
  • Il est désormais possible d'attribuer des images, des logos, des fichiers ou des informations aux répertoires de données souches dans Sema. Pour faire cela, la fenêtre "Répertoires de données souches Propriétés/Informations" a été modifiée.
    Dans le gestionnaire de données souches, rubrique "Propriétés", on peut définir une image ou un logo,. Ouvrir le dialogue d'import dans le champ "Image/Logo" et vous pouvez sélectionner le fichier d'image souhaité dans le format „*.svg“, „*.ico“ et „*.png“. Le fichier sélectionné est immédiatement affiché dans la prévisualisation. L'icône "Effacer" permet d'effacer l'image. Si aucune image/ logo n'a été attribué, c'est le symbole standard de Sema qui est utilisé.
    Le champ "Fichiers joints" permet de joindre des fichiers tels que des projets SEMA, des réglages SEMA, des documents Office, des documents PDF etc. au répertoire de données souches. Un clic souris suffit pour ouvrir/charger ces fichiers joints.
    Dans le champ "Information" on peut saisir des informations supplémentaires telles qu'un commentaire de l'auteur, un historique, une information sur des modifications effectuées etc. Dans ce champ il est également possible d'utiliser des hyperliens (internet) se référant à un site Internet, par exemple.
    Dans le gestionnaire des données souches, l'image/le logo est maintenant affiché devant le nom du répertoire de données dans le menu de sélection de ces répertoires. Ayant sélectionné la fonction "Créer", l'image/le logo est aussi affiché dans le menu pour la sélection des répertoires dont les contenus sont proposés. Les options "Standard", "Grand" et "Non" sont disponibles dans la rubrique "Répertoire souche", option "Afficher logo lors du changement" dans les données souches. Si vous sélectionnez l'option "Non", seulement le nom du répertoire est affiché. <Film Nouveautés pour les données souches et le Data-store SEMA>
  • Dans la version 19-2, une multitude de fonctions ultérieures ont été intégrées pour faciliter le travail avec des notes pour l'utilisateur. La nouvelle option "Annotation" a été ajoutée aux données souches "Notes pour l'utilisateur", premier onglet, champ "Événement". Cette nouvelle option a été ajoutée aux options existantes qui s'appellent "Information", "Avertissement", "Nouveautés" et "Tâche" et permet de saisir librement des textes. Les notes pour l'utilisateur sont représentées dans le projet sous forme de cercle bleu avec un point d'exclamation. Il y a aussi un nouveau champ de saisie qui s'appelle "Auteur du projet". Ce champ permet de sauvegarder le nom de l'auteur de la note pour l'utilisateur. Une autre nouvelle option s'appelle "Échéance". Un clic dans le champ vierge ou sur les trois points ouvre un calendrier. Les flèches dans la zone supérieure permettent de changer de mois. Cliquer sur le mois actuel dans cette zone supérieure et la sélection de tous les mois s'ouvre qui vous permet une navigation plus rapide. Cliquer une deuxième fois sur l'année ce qui permet de sélectionner rapidement l'année souhaitée. Ayant sélectionné le mois et l'année, il ne reste qu'à sélectionner le jour souhaité par un clic double sur ce jour. La date d'échéance est ensuite reprise dans la note pour l'utilisateur. En plus le nouveau champ "Priorité" a été intégré. Ce champ permet de saisir librement un texte.
    Le deuxième onglet dans l'ensemble de données souches a également été développé. L'historique a été divisé en deux parties. Saisir un commentaire dans la partie inférieure puis reprendre ce commentaire à l'aide de la flèche en bas à droite. Le commentaire est ensuite affiché dans la partie supérieure. Le nom de l'auteur, la date et l'heure de création sont affichés automatiquement dans le texte. Le gestionnaire d'historique peut être paramétré à l'aide de l'engrenage en bas à gauche. Ici vous pouvez modifier le nom d'utilisateur et la couleur de ce nom. Il est également possible de faire rentrer vos propres textes et de colorier automatiquement les textes des autres utilisateurs. Si un autre utilisateur ouvre une note pour l'utilisateur et saisit des textes dans l'historique, tous ses commentaires sont affichés sous son nom. On a ainsi un historique exact des utilisateurs, de leurs remarques et de l'heure précise dans l'historique.
    Il est désormais possible de définir une vue d'utilisateur dans la représentation 3D à condition qu'une note pour l'utilisateur ait été créée dans le projet. Les différentes perspectives d'un projet peuvent ainsi être attribuées librement à une note pour l'utilisateur et peuvent être appelées à tout moment. Pour définir une vue d'utilisateur, sélectionner une note pour l'utilisateur existante dans le centre de contrôle. Cliquer droit sur cette note et créer une vue d'utilisateur. La perspective créée est affichée au-dessous de la note sélectionnée dans le centre de contrôle. Dès qu'on sélectionne l'une de ces vues d'utilisateur, cette dernière est affichée en 3D dans la rubrique "Informations supplémentaires", onglet "Snapshot" dans la zone inférieure du centre de contrôle Il est également possible de modifier le nom de la vue d'utilisateur par un clic droit sur ce nom. Un clic double sur une vue d'utilisateur permet de sauter automatiquement dans la représentation 3D de la perspective dans laquelle la vue a été définie.
  • On peut désormais changer d'étage en conservant le zoom. Pour faire cela, il faut faire défiler les étages avec la combinaison des touches Ctrl+PgPréc/PgSuiv ou cliquer sur les icônes correspondantes en tenant enfoncé la touche Ctrl.
  • Il est désormais possible d'exporter et d'importer des notes pour l'utilisateur comme fichier BCF. Pour faire cela, les fonctions pour l'import et l'export BCF ont été ajoutées au centre de contrôle dans la barre d'outils supérieure. L'export, actuellement possible dans les formats 2.0 et 2.1, peut aussi être sélectionné à l'aide d'un clic droit sur la note existante. A partir de la version 2.1, la date d'expiration déterminée dans la note pour l'utilisateur peut également être exportée. Il est possible d'échanger des collisions, des tâches ou des remarques à l'aide du format BCF si des programmes et des corps de métier d'un projet commun communiquent via IFC.

Représentation et Visualisation 3D

  • La visualisation dans le logiciel SEMA a été développée, plusieurs nouvelles textures de bois ont été intégrées dans les données souches de la version 19-2, rubrique "Visualisation/Objets 3D", répertoire "Textures", groupe "Pièce bois".
    Ces nouvelles textures s'appellent "Épicéa 01 SEMA" et "Épicéa 01 NB SEMA" et permettent de dessiner des pièces de bois en épicéa rabotées. Nous attribuons des textures différentes à la surface supérieure, la surface inférieure, la surface gauche et la surface droite ce qui permet une représentation réaliste de ces surfaces. Lorsqu'on évite une répétition des textures, toutes les pièces de bois auront un aspect différent. "NB" signifie noir et blanc. La peinture des pièces de bois peut donc être visualisée parfaitement à l'aide de ces textures. Il suffit de régler la couleur souhaitée. Il y a également deux autres nouvelles textures qui s'appellent "Épicéa 02 SEMA" et "Épicéa 02 NB SEMA". Ces textures permettent la représentation des pièces de bois en épicéa brut de sciage.
    Les textures "Bois massif 01 SEMA" et "Bois massif 02 SEMA" permettent de dessiner des parois et des planchers en bois massif.
    Les textures "L-C 01 SEMA" et "L-C 01 NB SEMA" permettent la représentation de manière réaliste des pièces de bois lamellé-collé. Les textures pour les extrémités et pour les surfaces ont été adaptées au cours de fibrage des pièces de bois collées.
    Les textures "Rainure-languette 01 SEMA" et "Rainure-languette 01 NB SEMA" ont été intégrées dans le répertoire "Voligeage" pour la représentation des planches assemblées à rainure et languette . Pour la représentation du voligeage brut de sciage, la texture "Brut de sciage 01 SEMA" a été intégrée.
    Les données souches et les réglages de couleur fournis par SEMA ont été adaptés et contiennent les nouvelles textures. Lorsqu'on travaille dans un projet existant, il est possible d'importer les nouvelles textures dans les réglages de couleur en passant par la touche "Standard" et d'utiliser celles-ci pour le projet en cours. La représentation 3D texturée permet donc l'affichage encore plus réaliste des pièces de bois à l'aide de ces nouvelles textures. Et avec la représentation photo-réaliste, le projet peut être visualisé parfaitement. <Film Nouveautés pour les données souches et le Data-store SEMA>

VP, CAO, COT, CAOM

  • La cotation automatique des pièces de bois dans la vue murale et dans les éléments de toit et de plancher a été développée. Jusqu'à présent il était possible de choisir si on voulait coter ou non les pièces de bois sur une ligne de cotation horizontale. Dans la version 19-2 il y a également une option qui permet de coter les pieces de bois soit dans une cotation verticale ou soit dans une cotation horizontale ou bien avoir une cotation verticale et horizontale.

Chevronnage

  • La fonction de modification "Découper" a été développée.
    Il est désormais possible de découper des pièces de bois du chevronnage, des pièces de paroi et de plancher et des pièces de bois 3CAO dans chaque plan de dessin, dans la coupe ou dans la vue de face. Les options "Boîte", "Forme libre" et "Objet" sont disponibles comme d'habitude.
    Le façonnage créé par la fonction "Découper" dans la pièce de bois est affiché dans le mode de détail de l'objet et peut être marqué et effacé.
    On peut également marquer plusieurs pièces de bois à découper. Le façonnage est toujours traversant dans la direction de découpe indiquée. Il est donc possible de découper simultanément plusieurs pièces de bois.
    Si l'on modifie ultérieurement la profondeur des pièces de construction, les façonnages de découpe s'adaptent automatiquement. Cela vaut également lors d'une modification des pièces de bois à l'aide des fonctions "Déplacer", "Copier" et "Faire la symétrie".
    Tous les façonnages qui ne sont pas en contact avec le contour de la pièce sont effacés automatiquement. Ainsi on évite de générer des façonnages dont on n'a pas besoin dans le projet.
    Les coupes, les mi-bois, les entailles, les poches, les contours et les perçages créés automatiquement par la découpe peuvent être fabriqués sur une machine et sont transférés dans la liste des pièces individuelles.
    Il est possible de changer dans l'ancien méthode de découpe avec l'option "Découper avec façonnages / Découper avec contour (Alt+2)". Cette option est disponible dans le plan de création de la pièce de bois et permet de découper des pièces de construction perpendiculairement à leur plan de création et de créer un contour extérieur qui sera transformé en entaille ou en mi-bois lors de l'export à la machine. Une autre option supplémentaire est disponible qui s'appelle "Découper forme (Alt+1). Il est également possible de définir un décalage.
    En alternative aux façonnages 3CAO, on dispose ici d'une autre possibilité pour découper très confortablement des pièces de construction avec des façonnages qui peuvent être fabriqués sur des machines. Il est donc facile de créer de manière intuitive des mi-bois, des découpes, des entailles, des perçages et des formes décoratives dans des pièces de bois. <Film Découpe des pièces de bois dans tous les plans>

Paroi et plancher

  • La planification électrique a encore été facilitée dans le logiciel SEMA par le développement des combinaisons des composants électriques. Ces combinaisons permettent l'insertion et la combinaison facile et rapide de différents inserts électriques tels que des prises de courant, des interrupteurs ou des thermostats. De différents types d'inserts électriques sont disponibles dans les données souches pour la représentation des plans et pour la visualisation en 3D.
    La fonction pour poser une combinaison de composants électriques est disponible dans le programme "Paroi ou Contour Paroi " et s'appelle "Combinaison électro". Cette nouvelle fonction fait appel à la nouvelle données souches "Combinaison électro". Pour la création d'une combinaison des composants électriques (qui utilise la donnée souche "combinaison électro"), les nouvelles données souches "Insert électrique" et "Container électro" sont disponibles:
    Ces trois nouvelles données souches sont disponibles dans le groupe "Fenêtres/Portes/Macros/électro". Dans les données souches des inserts électriques, les perçages, les symboles dans la vue en plan et dans la vue de face et la représentation 3D de la prise individuelle sont définis.
    Le premier onglet "F" de ces données permet de définir le façonnage CAOM pour l'insert. Pour faire cela, dix renvois sont disponibles qui peuvent être combinés les uns avec les autres. A l'aide des options supplémentaires pour les façonnages CAOM, il est possible de définir des points de référence libres pour les macros CAOM. Sont disponibles comme référence l'arête supérieure et inférieure de la semelle supérieure et inférieure ainsi que neuf points pour l'insert électrique. Afin de positionner, par exemple, un perçage pour une prise de courant, il est recommandé de sélectionner le point central de l'insert électrique pour le perçage CAOM. Sur le côté droit un nom et des paramètres pour l'adaptation des macros peuvent être sélectionnés. Le nouveau réglage „Dépendant du câble d'alimentation“ permet d'effectuer des réglages pour le façonnage CAOM. Ce dernier peut être créé en haut ou en bas de la combinaison des composants électriques. On peut également faire la symétrie de ce façonnage dans la surface correspondante. Exemple: Une prise de courant crée un fraisage dans la semelle supérieure ou inférieure dans la combinaison des composants électriques. Les réglages pour le contrôle visuel de l'adaptation des macros CAOM sont également disponibles comme d'habitude. Il y a un nouveau réglage pour le contrôle de l'adaptation du câble d'alimentation supérieur et inférieur.
    Le deuxième onglet permet de sélectionner des symboles de vue en plan pour un insert électrique. Dix renvois sont disponibles. 15 points de référence permettent de définir le positionnement d'un symbole d'interrupteur de manière à ce que celui-ci se trouve toujours sur la couche intérieure ou extérieure d'une paroi.
    Le troisième onglet permet de sélectionner des symboles de vue de face pour un insert électrique. Dix renvois sont disponibles. Comme dans le premier onglet "F", 21 points de référence sont disponibles dans cet onglet aussi.
    Le quatrième onglet "3D" permet de sélectionner jusqu'à dix objets 3D pour l'insert électrique. Les objets 3D sont toujours positionnés au point central de l'insert et sur la couche extérieure et intérieure de la paroi. Vous trouverez des objets prédéfinis dans les données souches, rubrique "Visualisation/objets 3D", répertoires "Divers objets 3D", "Electricité", groupe "Inserts". Ce dernier groupe contient des interrupteurs, des détecteurs de mouvement, des prises de courant, un thermostat et beaucoup d'autres objets 3D.
    Le cinquième onglet "Aspect" permet de définir la paroi de prévisualisation pour l'insert électrique. Cette paroi de prévisualisation facilite le positionnement des façonnages et des points de référence pour les symboles de vue de face et de vue en plan.
    Le dernier onglet "LM" permet de définir les données importantes pour la liste de matériau.
    Dans les données souches du container électro, les façonnages pour les combinaisons des composants électriques sont définis. Dans ces données, la représentation du cadre dans lequel les inserts électriques sont positionnés automatiquement est également définie. Il est aussi possible d'attribuer des symboles de vue et de vue en plan à ce container. Les trois premiers onglets sont similaires à ceux de l'insert électrique. Sélectionner, par exemple, le premier onglet pour définir que la combinaison des prises de courant et des interrupteurs va créer un façonnage dans dans la semelle inférieure. Le deuxième et le troisième onglet permettent de sélectionner des symboles de vue et de vue en plan.
    Le quatrième onglet permet la combinaison de jusqu'à 24 façonnages CAOM. Dans le premier onglet, on peut définir les points de référence des CAOM mais on ne peut pas gérer des saillies de couche. Dans le quatrième onglet il n'est pas possible de sélectionner des points de référence libres, mais il est possible de gérer des saillies de couche pour les façonnages CAOM (le réglage est défini dans le tableau des saillies de couche des DS des combinaisons électro). Ici on pourrait, par exemple, définir une surface interdite pour la combinaison électrique sur la machine.
    Le cinquième onglet "3D" permet de combiner dix objets 3D. Cet onglet permet la création d'un cadre 3D dans lequel la combinaison des objets 3D de l'insert électrique sera positionnée automatiquement. Cela permet de choisir la face de la paroi sur laquelle sera posé l'objet 3D. Dans les données souches, rubrique "Visualisation/Objets 3D", répertoires "Divers objets 3D" et " Électro", groupe "Châssis", des châssis 3D ont été prédéfinis.
    Le dernier onglet "Aspect" permet la définition d'une paroi de prévisualisation pour le container électrique.
    Les nouvelles données souches "Combinaison électro" permettent la fusion des inserts électriques avec le container électro. Ces combinaisons sont disponibles dans le programme "Parois" -> "Paroi Contour". Il est ainsi possible de créer des combinaisons de composants électriques dans un corps de paroi .
    Le premier onglet des nouvelles données souches permet de définir le nombre d'insert électrique combiné souhaité (de 1 à 5) et l'arrangement des inserts (horizontal ou vertical, c’est-à-dire si la combinaison de plusieurs inserts est à l'horizontale ou à la verticale).
    Dans le deuxième onglet, on commence par saisir la distance entre les axes des inserts électriques. Cinq renvois sont disponibles pour les inserts électriques. Exemple: Sélectionner dans ces renvois des inserts pour un variateur, pour un interrupteur et pour trois prises de courant. Ayant sélectionné le nombre de trois inserts dans le premier onglet, ce sont les inserts dans les renvois un, deux et trois qui sont utilisés. Donc le variateur, l'interrupteur et une prise de courant sont combinés. Si on augmente le nombre d'inserts à quatre, le variateur, l'interrupteur et deux prises de courant sont combinés. Si on réduit le nombre à deux inserts, le variateur et l'interrupteur sont combinés.
    Le troisième onglet permet de choisir les façonnages définis dans le "Container électro" par le biais des combinaisons. Le choix de la combinaison est déterminé par le nombre d'inserts et son arrangement défini dans le premier onglet. Exemple: Une combinaison horizontale de quatre inserts doit créer un façonnage différent de celui créé par une combinaison verticale de deux inserts dans la semelle inférieure. Si on ne sélectionne que un seul insert, exemple une prise seule, alors l'arrangement peut être horizontal ou vertical. Dans ce cas c'est la première combinaison qui sera utilisé pour les deux cas.
    Dans le premier onglet, les réglages "Hauteur d'insertion", "Référence d'hauteur" et "Retrait haut" déterminent la position de la combinaison des composants électriques. La hauteur se réfère au point central de l'axe de l'insert électrique sélectionné. L'option "Référence pour la saisie" permet de déterminer l'insert électrique qui servira de référence pour la saisie de la hauteur. Il est ainsi, par exemple, possible de tracer la hauteur toujours au deuxième insert en haut d'une combinaison verticale. La référence de saisie sélectionnée est marquée avec un point rouge dans la prévisualisation pour le contrôle visuel. L'option "Position" permet de définir si la combinaison électrique doit être créée sur le côté gauche ou droit d'une paroi. L'option "Câble d'alimentation" permet le positionnement des façonnages CAOM à la semelle supérieure, à la semelle inférieure ou aux deux semelles. La combinaison électrique peut également être créée automatiquement ou non dans des parois partielles via l'option transmission. La dernière option "Type" permet de définir le type pour la cotation automatique dans la vue murale. Quatre types supplémentaires (E, F, G et H) ont été ajoutés aux types existant (A, B, C et D). Ces quatre types supplémentaires ont également été ajoutés à la cotation automatique.
    Dans le quatrième onglet, il est possible de définir les saillies pour les couches respectives de la combinaison des composants électriques. Nouveauté: Les façonnages de l'onglet "CA" sont créés dans le container électro même si on a sélectionné l'option "non" dans la colonne Générer dans le tableau des saillies".
    Dans l'onglet "Aspect" il est possible de sélectionner une paroi de prévisualisation pour la combinaison des composants électriques dans les données souches. Dans l'onglet supplémentaire, il est possible de saisir librement des commentaires et, dans le dernier onglet "LM", on peut saisir des données importantes pour la liste de matériau. Les inserts, les objets 3D et les combinaisons des composants électriques transférés au liste de matériau obtiennent le numéro de toit et de paroi et le nom approprié de la pièce habitable.
    Pour insérer une combinaison des composants électriques, il suffit de définir la paroi d'insertion, le point de référence et la distance. L'option "Echanger côté et effet (Alt1) " en bas à droite permet de changer la position de la combinaison de l'autre coté de la paroi.
    Le groupe "Electricité" a également été ajouté aux parois dans les réglages d'affichage (F7). Dans ce groupe on peut régler l'affichage des valeurs et la représentation dans la vue en plan et dans la vue de face.
    L'option "Electricité" a également été ajoutée à la cotation automatique de la paroi dans la vue en plan et dans la vue murale. Il est ainsi possible de coter la largeur, le centre, la référence de saisie ou tous les axes de la combinaison des composants électriques. La pièce de construction "Électro" a été ajoutée à la sélection des pièces de la ligne de cote. Cela permet la cotation manuelle rapide des combinaisons des composants électriques à l'aide d'un point de référence ou par la cotation de zones.
    Toutes ces innovations permettent donc la création rapide et l'adaptation facile des installations électriques. Le nombre de données souches peut ainsi être réduit énormément et le contrôle de l'ensemble est possible en 3D. <Film Combinaison des composants électriques>
  • La couche dans laquelle la CAOM a été créée est désormais affichée dans l'info-bulle dans les containers de macro et de l'électro, onglet "CA". Il n'y aura donc plus besoin d'ouvrir les options élargies. (Sté. Lutter)
  • Il est désormais possible de déterminer un écart pour la numérotation automatique des parois individuelles.
  • De nouvelles options ont été ajoutées à l'option existant "Numéro de pièce" dans le champ "Numéro consécutif". Ces nouvelles options sont "Désignation", "Remarque", "Description", "Numéro d'article", "Paquet", "Libre 1-15", "Type 1" et "Type 2" et permettent la numérotation consécutive des champs de l'onglet LM.

Couvertures de paroi et de plancher

  • Il est désormais possible de prédéfinir des détails pour la fabrication des parois, des éléments de toit et de plancher et des couvertures sous l'onglet "Divers". Il est également possible de déterminer si le contour extérieur de la couche doit être façonné ou non dans les pièces individuelles. (Sté. Gumpp & Maier)

Pièces de bois de la paroi ou du plancher

  • Il est désormais possible de déplacer les symboles de face ou d'extrémité des pièces de bois à l'aide de la fonction "Déplacer valeurs". (Sté. PCL)
  • Il est désormais possible de déplacer les symboles d'extrémité et les symboles de surface des pièces de bois à l'aide de la fonction "Déplacer valeurs" et cela dans la vue en plan et dans la vue de face. (Sté. PCL)
  • Les fonctions "Copier" et "Insérer" ont été développées. Il est ainsi plus facile de copier et d'insérer la vue en plan d'une paroi avec des symboles de surface dans une image. (Sté. PCL)

Zinguerie

  • La fonction "Abouter" est désormais possible pour toutes les pièces métalliques et permet l'aboutage de ces pièces en 2D et en 3D. Marquer la pièce métallique souhaitée et exécuter la fonction "Abouter" "(Ctrl+T). Quatre options supplémentaires sont disponibles. La première option s'appelle "Longueur d'aboutage". Cette option permet de saisir la longueur souhaitée dans le champ de saisie ou de cliquer sur le point souhaité dans le dessin. La longueur d'aboutage est toujours mesurée à partir du début de la pièce métallique.
    La deuxième option s'appelle "Longueur maximale" et permet de définir une longueur maximale pour l'aboutage. La pièce métallique est divisée en un nombre maximal de parties avec une longueur identique. Cette longueur ne doit pas être supérieure à la longueur maximale définie.
    La troisième option s'appelle "Longueur fixe". La pièce métallique est répartie avec la longueur définie. Il y aura une partie avec la longueur restante à la fin de la pièce métallique.
    La dernière option s'appelle "Nombre de pièces". La pièce métallique est répartie en un nombre indiqué de pièces identiques.
    Avec la fonction "Abouter", on dispose donc d'une fonction de modification ultérieure pour les pièces métalliques. <Film Nouveautés pour la couverture métallique>
  • Il est désormais possible de définir et de sauvegarder des pièces métalliques comme macro. Marquer plusieurs pièces métalliques dans le plan des dessin puis sauvegarder ces pièces comme macro à l'aide des fonctions "Macro" -> "Créer". Une macro sauvegardée peut être insérée autant de fois que souhaitées dans n'importe quel projet à l'aide des fonctions "Macro" -> "Introduire". La largeur et la longueur des macros peuvent être définies de manière variable. Les options supplémentaires sont disponibles comme d'habitude. Il est possible de sauvegarder des pièces métalliques et des profils de pliage dans la même macro. Une macro peut également contenir une répartition. Pour faire cela, cliquer sur la marque de reconnaissance de la répartition. Il est possible de définir des macros dans des couches de paroi, des couches de toit et des plans de construction. Des exemples pour des macros avec des pièces métalliques sont des habillages de fenêtre ou des châssis de cheminée. Commencez par créer les pièces métalliques souhaitées, par exemple autour d'une fenêtre, avec toutes les intersections, les saillies et les retraits. Marquez toutes les pièces de la macro de fenêtre et exécuter la fonction "Macro" -> "Créer". Sélectionnez la fonction supplémentaire "Losange" (option 8 dans la liste des options en bas à gauche), déterminer la largeur et la hauteur de la fenêtre en cliquant sur 3 points de son contour et confirmez les entrées avec "OK". Les données souches du groupe "Macro pièces métalliques" de la rubrique "Couvertures" s'ouvrent. La macro peut être sauvegardée avec un nom libre. Il est possible d'insérer la macro dans des fenêtres différentes. Les longueurs s'adaptent automatiquement. Les intersections et les saillies sont conservées.
    Nota: Il n'est possible d'insérer ces macros que dans la couche dans laquelle elles ont été définies. Exemple: Une macro définie dans un plan de construction ne peut être insérée que dans un plan de construction. Une macro de paroi définie dans les couches D3, D4, D5 ne peut être insérée que dans une paroi avec les couches D3, D4 et D5. Si la couche cible n'existe pas, un message d'avertissement est affiché.
    Cette nouvelle fonction facilite donc la création des macros pour des pièces métalliques. Exemple: Sauvegarder et insérer une telle macro dans des ouvertures, par exemple. <Film Nouveautés pour la couverture métallique>
  • Les options "Numéro automatique" et "Numéro consécutif" sont désormais disponibles pour la numérotation des pièces métalliques, par exemple sur un plan de calepinage. Commencer par marquer une pièce métallique, puis sélectionner l'option souhaitée dans la rubrique "Divers".
    Ayant sélectionné l'option "Numéro automatique", vous pouvez saisir le numéro de début souhaité dans la zone de saisie. Ensuite les numéros des pièces de construction sont générés (menu F7, "Toit/Paroi/Plancher", "Couvertures", "Généralités", "Numéro de pièce"). Ces numéros peuvent également contenir une chaine de caractère alphanumérique. Veuillez prendre soin que le dernier caractère de la chaine de caractère soit un chiffre. Dans le champ suivant, il faut définir l'écart. Cet écart designe désigne le pas entre les numéros. Dans le dernier champ, il faut encore définir le point de départ. Les options "à gauche" et "à droite" sont disponibles. Ces options permettent de définir si la numérotation commence sur le côté gauche ou droit. Confirmez vos entrées avec "Entrée". Les pièces métalliques de la couche actuelle sont numérotées automatiquement.
    Ayant sélectionné l'option "Numéro consécutif", vous pouvez choisir ce que vous voulez numéroter manuellement dans le champ "Sélection". De nouvelles options ont été ajoutées à l'option existant "Numéro de pièce". Ces nouvelles options sont "Désignation", "Remarque", "Description", "Numéro d'article", "Paquet", "Libre 1-15", "Type 1" et "Type 2" et permettent la numérotation consécutive des champs de l'onglet LM. Exemple: Sélectionner l'option "Numéro de pièce". Il est possible de saisir un numéro ou un élément de texte avec un numéro. Veuillez prendre soin que le dernier élément soit un chiffre. Dans le dernier champ, il faut définir l'écart. Cet écart désigne le pas entre les numéros. Après cela, cliquer sur les pièces de construction dans l'ordre souhaité. Le nouveau nom est toujours affiché dans l'info-bulle de la souris et la numérotation devient ainsi évidente.
    <Film Nouveautés pour la couverture métallique>
  • Les options "ouvert" et "fermé" ont été ajoutées aux possibilités de définition du profil pour la pince. L'option "ouvert" permet de déterminer que l'enveloppe soit ouvert. Pour faire cela, indiquer le baie libre entre les épaisseurs des pièces métalliques.
  • Dans la rubrique "Remplissage / Motifs" de l'onglet "Aspect", le champ de renvoi pour les remplissages est désormais disponible pour les pièces métalliques dans la vue de face. Ce champ de renvoi permet d'attribuer des hachures/remplissages qui sont affichés comme standard dans la vue développée. Le réglage "Hachurer pièces métalliques" a été ajoutée au champ "Représentation" dans les réglages d'affichage (F7), répertoire „Toit/Paroi/Plancher“ –> rubrique „Couvertures“ –> groupes „Couvertures métalliques“ et „Profils métalliques de pliage“. Il est possible de sélectionner si le remplissage / la hachure ne doit être dessiné que dans la vue développée ou seulement dans la construction ou dans les deux. Ce nouveau réglage permet donc de régler individuellement l'affichage du remplissage / de la hachure et facilite ainsi le travail quotidien. Dans les données souches de travail de la version 19-2, toutes les pièces métalliques sont livrées avec un renvoi à un remplissage / une hachure.
    <Film Nouveautés pour la couverture métallique>
  • L'épaisseur de la feuille métallique doit être supérieure au rayon de flexion résultant des réglages (raccourcissement de flexion et résistance de matériau). Si cette condition n'est pas remplie, un message correspondant est affiché . Dans ce cas-là, le rayon de flexion est corrigé temporairement pour le calcul interne et l'épaisseur de la feuille métallique est affichée automatiquement en rouge dans les données souches.

Escalier

  • Des raccords à angle droit sont désormais disponibles pour les arêtes gauches et droites des contre-marches. La fabrication des contre-marches est ainsi facilitée car il ne faut produire que des coupes à angle droit. Il n'y a plus besoin de produire des coupes à onglet. La contre-marche peut ainsi être tronçonnée simplement à la longueur souhaitée à l'aide d'une scie.
    De nouveaux types "arêtes" ont été ajoutés aux types d'arêtes existants "saillant" et "droit" sous l'onglet „CM“ (données générales pour la contre-marche). Ces nouveaux raccords s'appellent "rectang.min", "rectang." et "rectang.max". La profondeur de l'entaille de l'entaille d'une contre-marche dans un limon, par exemple, est déterminée par la valeur saisie dans le champ "Prof.entaille" dans les données souches du limon, donc de la contre-pièce respective. Cette valeur est mesurée à angle droit par rapport à la contre-pièce.
    L'option „rect.min.“ permet de définir la profondeur minimale et l'option "rect.max" la profondeur maximale de l'entaille pour la contre-marche.
    Option "rectang.": La profondeur se réfère à l'axe de la contre-marche.
    Cela vaut également si on indique un raccourcissement pour la contre-marche, mais, dans ce cas-là, les contre-marches sont calculée par rapport au limon ou, si aucun limon n’existe, par rapport à la face extérieure de l'escalier.
    <Film Détails de raccord>
  • Il est désormais possible d'attribuer un type d'extrémité à une contre-marche pour raccorder cette dernière avec la marche. Une multitude de types de raccord différents sont disponibles. Les options "Type d'extrémité en haut", "Type d'extrémité en bas" et "Type d'extrémité total" sont disponibles dans les données souches des contre-marches, onglet "Rac" (types de raccord pour les contre-marches). Les deux premières options se réfèrent toujours aux surfaces de la contre-marche à raccorder avec la marche. La troisième option "Type d'extrémité total"est destinée à certains escaliers, avec des raccords qui dépendent de la hauteur et de l'épaisseur des marches. <Film Détails de raccord>
  • Dans la vue globale de l'escalier, fonction de modification "Déplacer", outre l'option "Modifier Spline du limon" la nouvelle option supplémentaire "Modifier cours du limon" est disponible. Cette nouvelle option permet de rétablir le cours droit des parties partielles d'un limon ou de créer un brisis sur le limon.
    L’option « De » - « A » est affichée dans la zone de dialogue et vous demande d’indiquer les deux points entre lesquels le cours doit être adapté. Le pointeur de la souris indique si on se trouve sur la face supérieure ou sur la face inférieure de la pièce. En cliquant sur le premier point (« De ») puis sur le deuxième point « A » on peut déterminer le début et la fin de la zone d’adaptation souhaitée. Si le début ou la fin d’un composant se trouve dans cette zone sélectionnée, les options „Centre“, „Début“ et „Fin“ sont disponibles et le logiciel vous demande de sélectionner si le centre, le début ou la fin du composant doit être adapté.
    La sélection peut se faire également par un clic de souris sur la position souhaitée. La droite se trouvant maintenant au pointeur de la souris peut être repositionnée.
    Deux options supplémentaires sont disponibles pour transférer la droite modifiée vers le même ou vers un autre composant.
    L’option „Calculer arête opposée de manière parallèle“ permet de transférer parallèlement la nouvelle spline à l’arête opposée du composant. Ici on veille à ce qu'un parallélisme soit respecté dans la zone modifiée.
    L’option «, Adapter pièces / cours“ permet de transférer le cours d'un composant à un autre (main-courante et lisse). Prenez soin de définir la bonne arête de référence, par exemple la face supérieure du limon, dans les données du composant. Si vous avez réglé par exemple « AA marche (arête avant de la marche)“ dans l’option „Arête de référence“, cette option n’aura pas d’effet.
    Les deux options „Restituer arête inférieure originale“ et „Restituer arête supérieure originale“ sont disponibles dans la zone de saisie et permettent de restituer la spline originale après l'avoir modifiée. Pour ce faire, il faut marquer le composant souhaité et cliquer sur l’option. <Film Détails de raccord>
  • La fonction de modification "Découper" est désormais disponible pour toutes les pièces de l'escalier
    et cela dans la vue développée, dans la coupe ou dans la vue. Les options supplémentaires "Boîte", "Forme libre" et "Objet" sont disponibles comme d'habitude. Il est également possible d'utiliser les options "Découper forme (Alt+1) et "Saisie de la distance de décalage".
    Le façonnage créé dans la pièce par la découpe est affiché dans le mode de détail de l'objet et peut être marqué et effacé.
    On peut également marquer plusieurs pièces de bois à découper. La découpe se fait toujours traversant la pièce entière dans la direction de découpe indiquée. Il est donc possible de découper simultanément plusieurs pièces de bois. Si on modifie ultérieurement l'épaisseur de ces pièces, les façonnages s'adaptent automatiquement.
    Les façonnages de découpe en contact avec le contour extérieur d'une pièce sont intégrés dans ce contour lors de l'export à la machine, si possible. Les découpes créées à l'intérieur d'une pièce sont exportées à la machine sous forme de poche ou de perçage. <Film Découpe des pièces de bois des escaliers dans tous les plans>

Données souches Macros Programme

  • Les profils UPE ont été intégrés dans les données souches des ferrures. Pour faire cela, l'option "Type" a été créée dans les données souches des profils U, onglet "PC". Il est possible de choisir si un profil UPN avec des ailes inclinées ou un profil UPE avec des ailes parallèles doit être utilisé. Le profil U a été divisé en deux sous-groupes dans les données souches. Ces groupes sont "Profils UPE" et "Profils UPN". Les données souches peuvent être reprises des données souches originales.

Pièces individuelles

  • L'export à la machine WALL-Master (WAM) de l'entreprise Hundegger est désormais disponible et peut être sélectionnée dans le menu "Export à machine de taillage". Des réglages généraux pour la machine sont également disponibles.

Import/Export IFC

  • La fenêtre de dialogue d'import IFC a été développé. Une prévisualisation, un système de coordonnées étendu et un lien IFC y ont été ajoutés. Les pièces de construction sont désormais coloriées selon leur type. Pour importer un fichier IFC, soit utiliser la fonction Fichier/Import/Import IFC, soit utiliser la fonction "Cliquer-glisser". Le dialogue d'import s'ouvre. La prévisualisation du fichier IFC est générée immédiatement, une barre de progression de l'état d'avancement est affichée en bas du dialogue. Le zoom permet de contrôler le modèle 3D avant son import. L'origine (lettre O) et l'origine du projet (lettre P) sont affichés dans la prévisualisation. L'emprise au sol ( Surface en vue en plan) du projet est visualisée par une surface bleue cotée. Les étages du modèle IFC sont listés sur le côte droit de la fenêtre de dialogue d'import. Dans la rubrique "Types de pièce" sont listés tous les types de pièces IFC du projet avec le nombre de pièces respectives. La prévisualisation est actualisée automatiquement à chaque fois que l'un des ces types est coché ou décoché. Les étages et les types de pièce décochés sont masqués et exclus de l'import. Les types de pièces IFC différents ont été coloriés pour avoir une meilleure vue d'ensemble dans la prévisualisation. Toutes les pièces (IfcBeam, IfcColumn, IfcMember) sont, par exemple, représentées dans un brun clair, les toits (IfcSlapRoof, IfcRoof) sont dessinés en rouge, les éléments de ventilation (IfcDistributionElement, IfcFlowFitting, IfcEnergyConversionDevice, etc.) sont affichés en bleu. La couleur des éléments est conservée lors de l'import sauf s'ils sont convertis automatiquement en composants SEMA (Exemple en Paroi Sema).
    Dans la zone inférieure du dialogue, les systèmes de coordonnées sont affichés. Il y a trois systèmes de base: "Coordonnées de projet (P)", "Coordonnées de terrain (S)" et "Coordonnées de bâtiment (B)" Selon le système de coordonnées défini, ils deviennent actifs et sélectionnables. Il est également possible de définir librement un système à l'aide du système "Coordonnées libres". Si aucun des trois systèmes de base ne convient, un point zéro auto-défini peut être défini via "coordonnées libres". Si le système de coordonnées libre est sélectionné, un point d'origine dans l'aperçu doit être défini avec un clic de souris. Puis sélectionner un plan de référence en cliquant sur une surface. Et ensuite déterminer la direction (de gauche à droite ou de droite à gauche) et confirmer avec Entrée. Un nouveau point de référence (F) a été créé dans le dessin. Si plusieurs points de référence existent dans la prévisualisation, le point actuel est affiché en magenta. Les points de référence inactifs sont dessinés en blanc. L'origine et le plan de référence peuvent être déplacés en utilisant la barre espace , sélectionner l'une des deux options "avec angle et longueur" ou "avec valeurs X et Y". Le point de référence original du projet est restitué lors de l'export du fichier à partir du SEMA. Il est donc possible d'adapter de manière optimale le point de référence et d'optimiser ainsi le travail dans SEMA.
    En bas de la fenêtre de dialogue, il est possible d'attribuer des propriétés globales IFC aux champs de l'onglet LM à l'aide de la fonction "Propriétés" (comme dans la version précédente). La fonction "Importer objets" permet de démarrer l'import. Une barre de progression de l'état d'avancement est affichée en bas de la fenêtre de dialogue. Dès que l'import est achevé, un journal de l'import appelé "Protocole d'import" peut être consulté. La fonction "Créer lien" permet de créer un lien IFC dans le projet et de créer un objet 3D du fichier IFC importé. Le lien IFC est divisé en étages et peut être affiché/masqué pour chaque étage individuel. Les liens créés dans SEMA sont affichés dans les réglages d'affichage (F7), répertoire "3CAO", rubrique "Liens IFC". La liste des liens IFC dans le menu F7 est variable et s'adapte au nombre de liens. L'affichage est possible dans la vue en plan, dans la vue de face et dans la représentation 3D.
    L'onglet "IFC" a été ajouté au gestionnaire graphique et permet l'affichage non seulement des fichiers IFC importés mais également des liens IFC créés. Un symbole dans la première colonne permet de différencier un fichier importé et un lien. Dans la colonne "Nom", le nom du projet est indiqué. Dans la colonne "Nom de fichier", le chemin et le nom de fichier sont indiqués. Dans les colonnes "Date" et "modifié", la date et l'heure de l'import et de son actualisation sont affichées. La fonction "Actualiser" est disponible pour les liens et permet d'appeler le chemin du lien actuel marqué et d'ouvrir ensuite la fenêtre de dialogue de l'import où on peut actualiser ce lien. La date modifiée s'adapte automatiquement. La fonction "Effacer" permet d'effacer un fichier IFC ou un lien. Tous les étages et pièces de construction sont conservés lors de l'import d'un fichier. Si l'on efface un lien, tous les objets 3D associés sont sont également supprimés. Les étages sont conservés à condition que l'utilisateur ait déjà créé des pièces de constructions dans ceux-ci. Il est également possible de démarrer l'import/l'export IFC à l'aide de la fonction "Import" ou "Export" dans le gestionnaire graphique. <Film Le BIM avec SEMA>
  • Les objets 3D ancrés sont exportés automatiquement comme IfcElementAssembly.
  • Une nouvelle option, icône en bas à droite, a été intégrée dans la fonction "Macro – Regrouper“. Cette option s'appelle „Créer groupe avec type de module de construction Ifc“ (IfcElementAssembly). Si cette option est activée, le groupe 3D obtient automatiquement dans le champ "type de pièce Ifc“ de l'onglet LM, l'attribut (IfcElementAssembly).

Systèmes de relevé des cotes

  • Avec l'import des nuages de points, SEMA développe un nouveau standard pour le traitement des données numériques en 3D et l'utilisation de ces données dans un logiciel CAO. Les avantages d'un nuages de points, à savoir le relevé exact et fiable de l'existant en tenant compte des déformations du bâtiment, une précision de mesure, la détermination de surface et de mesures de distance, la visualisation et la visite virtuelle du bâtiment relevé, peuvent être utilisés de manière idéale pour la construction.
    A l'heure des débats sur la gestion du territoire , la rénovation et les extensions des bâtiments existants sont mis au premier plan. SEMA présente un outil attrayant pour chacun qui souhaite participer à ce développement.
    Sélectionner l'icône „Importer nuage de points“ dans la barre d'outils „Système de relevé des cotes“ pour importer les formats de nuage de points courants (e57, 3d, csv, pts, ptx, xyz). Sélectionner le fichier des nuage de points souhaités. Le menu pour la conversion des nuages de points s'ouvre.
    La quantité de données dans le nuage de points est généralement très élevée, SEMA utilise le procédé de la densité dynamique des points. Pour ce procédé, le nuage de points doit être converti dans un nuage de points SEMA (*.spw). Cette conversion peut être effectuée en avant-plan ou en arrière-plan, en passant par les options dans le menu de conversion des nuages de points. (Le logiciel SEMA est fermé pendant la conversion.) Déterminer le chemin du fichier original à l'aide de l'option "Sélectionner fichier des nuages de points". Sélectionner le répertoire pour la conversion à l'aide de l'option "Déterminer répertoire temporaire". SEMA vous recommande d’utiliser un répertoire sur un lecteur local performant (SSD). Sélectionner le répertoire de sauvegarde avec l'option "Déterminer fichier et chemin cible". Ce répertoire permettra l'accès aux informations actuelles nécessaires du fichier SPW pour la manipulation du logiciel SEMA. Dans les préréglages (Alt-F7), rubrique "Import/Export", onglet "Nuage de points" on peut prédéfinir les chemins pour le menu de conversion.
    Sélectionner les répertoires. La mémoire nécessaire et la mémoire disponible sont affichées dans la rubrique "Informations de mémoire". Si la mémoire disponible ne suffit pas, la conversion ne peut pas être exécutée. Lorsque la conversion est démarrée, la préparation de l'original et la création du fichier SPW sont affichées avec une barre de progression. Un message correspondant indique la terminaison de la conversion.
    Si on ouvre la vue 3D, le nuage de points est affiché dans son volume globa Le nuage de points est dessiné dans la vue en plan 2D avec une densité des points de 1% et un cadre délimitant l'objet 3D. Si on ouvre la vue 3D, le nuage de points est affiché dans son volume global. La densité des nuages de points dépend de la mémoire graphique disponible et des paramètres d'affichage du projet (F7). Des informations détaillées sur le nuage de points sont affichées dans la barre d'état. L'info-bulle "Informations sur les nuages de points" contient des informations sur la densité des points, le nombre de points à afficher, le pourcentage de points affichés et l'utilisation de la mémoire graphique.
    La rubrique "Nuages de points 3D" a été intégrée dans les réglages d'affichage (F7), répertoire "Général", groupe "CAO3". L'affichage des nuages de points peut être réglé séparément pour la vue en plan, pour la coupe et pour la vue 3D. En plus, on peut prérégler la densité des nuages de points. Avec l'option "faible" vous limitez l'affichage des points à un maximum de 10 millions de points si la mémoire graphique le permet. Sinon, le logiciel SEMA s'en aperçoit automatiquement et ne dessinera que le nombre de points maximal possible. Cela vaut également pour l'option "normal" qui permet de n'afficher que 40 millions de points et pour l'option "élevé" avec un nombre de points affiché limité à 100 millions. L'option "maximal" permet d'afficher le plus grand nombre de points que le permet la carte graphique.
    L'option "Taille de points" permet de prédéfinir le nombre de pixels pour la représentation des points individuels du nuage de points. Le réglage "1" signifie qu'un point est dessiné avec un seul pixel, le réglage "2" signifie qu'un point est représenté par quatre pixels, avec le réglage "3" se sont huit pixels par points et le réglage "4" permet la représentation d'un point par seize pixels.
    Marquer le nuage de points et sélectionner la fonction "Modifier" afin d'afficher des informations ultérieures sur ce nuage. L'onglet "PC" permet d'afficher l'emplacement de sauvegarde du nuage de points.
    Si on envoie un projet de construction à un partenaire, le nuage de points n'est est pas ajouté automatiquement à ce projet, le fichier au format SPW peut être envoyé séparément. Le partenaire peut sauvegarder le nuage de points SPW dans un répertoire libre et réaffecter le fichier SPW dans l'onglet "PC. Le nom du nuage de points, la longueur, la largeur et la hauteur de l'objet 3D enveloppé ainsi que le nombre total des points dans le nuage sont affichés à l'aide de l'onglet "Inf".
    Si le nuage de points importés ne se trouve pas sur la coordonnée Z souhaitée, on peut modifier la position d'hauteur de ce nuage. Pour faire cela, ouvrir la vue 3D ou une coupe. Marquer le nuage de points et sélectionner la fonction "Modifier position d'hauteur du nuage de points" (barre d'outils "Systèmes de relevé des cotes"). Le champ "Position d'hauteur du plan de référence" s'ouvre dans la zone de dialogue. Sélectionner le point de référence souhaité dans le nuage de points puis saisir la nouvelle hauteur de ce point dans le champ "Hauteur". Le nuage de points est déplacé vers la nouvelle hauteur.
    Il y a une autre nouvelle fonction dans la barre d'outils "Systèmes de relevé des cotes". Cette fonction s'appelle "Modifier la position d'hauteur des étages existants ou créer des nouveaux étages". Cette fonction peut être exécutée en 3D ou dans une coupe. Exemple: Exemple: Sélectionner cette fonction dans une coupe, une ligne principale s'affiche à l'altitude Zéro du batiment et les autres lignes indiquent le nom et altitude des autres étages. Avec l'option "désignation étage" , on peut sélectionner un étage ou créer un étage. Si on sélectionne un étage existant, on peut changer dynamiquement sa hauteur, soit en saisissant une valeur, soit avec la souris. La hauteur et le nom de l'étage sont affichés au pointeur de la souris.
    Si on sélectionne l'option "Créer un nouvel étage", il faut saisir un nom d'étage. Le logiciel propose une abréviation pour l'étage. Il faut encore définir son emploi. Il reste à saisir manuellement la hauteur ou déplacer la ligne d'hauteur à la position souhaitée avec la souris. Il est ainsi possible de modifier ou de créer de manière intuitive et confortable des étages.
    Si on active l'option "Représentation vue en plan coupe horizontale" dans les réglages d'affichage (F7) ("Général", "Images+3D", "Coupe auto", "Général") et désactive la vue en plan ("Général", "CAO3", "Nuages de points 3D"), ce ne sont que les points existants dans le plan respectif avec leur paramètres de coupe qui sont représentés. Il est confortable d'afficher et de masquer les points importants en relation avec la représentation des étages. Les paramètres de coupe 3D (icône dans la barre d'outils standard) permettent de régler la position d'hauteur et l'épaisseur de la coupe automatique, par rapport à l'étage respectif.
    Il est maintenant possible de commencer la construction dans le logiciel SEMA. <Film Nuages de points dans le logiciel SEMA>

This website uses cookies

This website uses cookies to improve user experience. By using our website you consent to all cookies in accordance with our Cookie Policy.

Some cookies on this site are essential, and the site won't work as expected without them. These cookies are set when you submit a form, login or interact with the site by doing something that goes beyond clicking on simple links.

We also use some non-essential cookies to anonymously track visitors or enhance your experience of the site. If you're not happy with this, we won't set these cookies but some nice features of the site may be unavailable.